Logo U.S.Montauban Association

LES ESPOIRS GAGNENT LE MATCH A NE PAS PERDRE

A Bagatelle : Montauban bat Soyaux-Angoulême par 33 à 27 (mi-temps : 26 à 10)

 Pour Montauban : 5 E Dorthe (11, 31), Marotel (17), Momo (40+1, 57) ; 4 T Richard (11, 17, 31, 57)

 Pour Soyaux-Angoulême : 4 E Bellot (5, 46), Dubecq (62), Ali (74) ; 2 T Dubecq (5, 46), 1 P Dubecq (37)

 Arbitre : M. Le Gall (Nouvelle-Aquitaine)

MONTAUBAN : Rey ; Momo, L.Decavel, Piquemal (cap), Dorthe ; (0) Richard, (m) A.Olivier ; Grimard, Gautier, Clamens ; Frambourg, Q.Olivier ; Gros, Marotel, Bué. Sont entrés en cours de match : Schlienger, Tokotuu, Héradi, Pujo, Piès, Bernadet, Lieures, Duprez.

Cartons jaunes : Q ;Olivier (79), Piès (82)

 

SOYAUX ANGOULEME : Dubecq ; Weldji, Nabti, Daguerre, Ali ; (0) Gaumet, (m) Ompraret ; Seuru, Rougier (cap), Laverdet ; Bellot, E.Morand-Bruyat ; Diakite, Imatte, Osmani. Sont entrés en cours de match : Jean, Sumbleur, L.Morand-Bruyat, Naud, Martin, Boinot, Drevet.

Cartons jaunes : E.Morand-Bruyat (31), Bellot (79)

 

Changement de lieu pour les Espoirs de Montauban qui ont déserté la plaine des jeux du Ramierou pour gagner le stade de Bagatelle afin de faire respecter comme il se doit le huis-clos de manière exemplaire, après l’amende infligée par la commission de la FFR pour rester tout relatif du huis-clos lors de la venue de Nevers. Cette fois, aucune personne non badgée n’eut accès au site. Mais l’essentiel n’était pas là, mais bien sportif. Les Espoirs du président Xavier Aumont devaient gagner en s’offrant une deuxième victoire depuis le début de la saison. D’entrée de match les charentais montrent leur détermination en jouant une pénalité en touche et sur le groupé-pénétrant le deuxième ligne Bellot marque en force pour l’ouverture du score. Après dix minutes pour entrer dans le match, les montalbanais changent de vitesse et sur une belle action de trois-quarts avec redoublement de passe Enzo Dorthe passe sur l’aile gauche pour un premier essai entre les poteaux. Le deuxième essai local de David Marotel sera inscrit en force par le talonneur après touche penalty. Le troisième essai naitra d’une percée d’Epeli Momo, une passe au pied de Tom Richard cafouillée en défense qui sourit à Enzo Dorthe. Montauban s’est appuyé sur une très bonne mêlée pour asseoir sa domination. En supériorité numérique sur une passe au pied de Richard, Epeli Momo place son équipe en situation de bonus offensif avant la mi-temps. Un bonus offensif qui n’était pas acquis, les visiteurs reviennent plein d’envie et vont marquer un deuxième essai toujours par l’intermédiaire d’Hubert Bellot qui marque en force. Montauban faiblit dangereusement et semble se perdre dans son jeu. Mouslimou Ali met le feu au terrain. Comme une gifle aux locaux qui les réveille avec en figure de proue Bué et sur une nouvelle relance Epeli Momo casse deux placages pour marquer entre les poteaux et reprendre le bonus offensif. Un chassé-croisé au bonus qui se poursuit, à nouveau perdu, avec l’essai de Dubecq plein d’envie. Et définitivement lorsque Ali marque à son tour et obligeant les Espoirs à se motiver pour conserver la victoire dans les dernières minutes. Ils y parviendront à l’issue d’une fin de match rude (trois cartons jaunes) et un dernier placage défensif qui arrête Angoulême à quelques mètres de ligne. Grand ouf de soulagement.

Rémi-Constant Belrepayre

 

Voir tous les articles du groupement :