Catégorie : Espoirs-Reichel

Rouen-USM

LES ESPOIRS PRENNENT L’ASCENDANT SUR ROUEN

A Bagatelle : Montauban bat Rouen par 32 à 24 (mi-temps : 20 à 3)

Pour Montauban : 5 E Bernadet (11), Lieures (19, 23, 42), Q.Olivier (45) ; 2 T Rey (11, 42), 1 P Rey (7)

Pour Rouen : 3  E Deville (32), pénalité (49), Obreja (59) ; 2 T Adam (32, 59), 1 P Adam (16)

Arbitre : M. Favier (Auvergne, Rhône, Alpes)

MONTAUBAN : Rey ; Lieures, Byl, L.Decavel, Dorthe ; (0) Chauderon, (m) Bernadet ; K.Ringuet, Clamens, Grimard (cap) ; Frambourg, Q.Olivier ; Gros, Marotel, Bué. Sont entrés en cours de match : Piès, Duprez, Blady, Séguy, A.Olivier, Modavi, S.Ringuet, Simonet.

Cartons jaunes : Frambourg (49), Marotel (56), Séguy (66)

ROUEN : Letellier ; Desante, Heitekava, Charton, Deydier ; (0) Adam (cap), (m) Le Cornec ; Deville, Obreja, Piéton ; Delacoudre, Cooper ; Nabiero, Batby, Mamfoumby. Sont entrés en cours de match : Traiter, Arnautu, Lemarchand, Mauclair, Guerret, Abbezzot, Gangneux, Petit.

Carton jaune : Mamfoumby (22)

Le match de ce dimanche après-midi, à Bagatelle, était très important pour l’équipe du président Xavier Aumont qui avec une victoire pouvait mettre deux équipes supplémentaires avec Rouen derrière elle et ainsi sortir de la zone incertaine assurant le maintien pour la saison prochaine. Rouen dernier au classement arrivé la veille à Montauban en train venait sans aucune pression particulière ne pouvant plus éviter la dernière place du classement final. Les Sapiacains vont entrer les premiers dans le match après plusieurs actions tranchantes où l’on vie le pilier Thomas Bué, Alexis Rey ouvre le score sur pénalité avant le départ dans l’axe d’Alexis Bernadet qui au bout de 40 mètres de course rectiligne marque le premier essai du match (10 à 0, 11e). Le deuxième essai naîtra d’un très bon travail sur l’aile droite qui voit Matthys Lieures se faufiler dans un trou de souris qui marque en coin. L’ancien toulousain sera aussi à la conclusion du troisième essai sur une belle passe au pied de l’ancien caussadais Alexis Rey. Un début de match sans faute ou presque, Rouen va réagir en force par ses avants pour envoyer le troisième ligne Deville derrière la ligne. Cela n’a pas permis aux locaux entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand d’arriver à la mi-temps avec le bonus offensif. 20 à 10, tout restait à faire. Pour ne se mettre dans le doute une chandelle d’Alexis Rey reprise à la barbe de la défense rouennaise par Louis Decavel qui navigue et envoie Matthys Lieures pour son triplé entre les poteaux. Le festival offensif avec en force le premier essai du sud-africain Quentin Olivier sous les couleurs montalbanaises. Une nouvelle fois comme en première mi-temps Rouen réagit et franchit la ligne, l’arbitre donne un essai de pénalité et un carton jaune pour Antoine Frambourg. La puissance des avants normands qui sur un groupé-pénétrant amène le carte jaune de David Marotel. L’USM se retrouve à treize et encaisse un nouvel essai en force pour les visiteurs qui remontent (32 à 24, 59e). Montauban qui va souffrir lors vingt dernières minutes face à la puissance des avants visiteurs. Le mérite des joueurs managés par Michel Ambal aura été de ne pas craquer et de garder la victoire qui était très importante pour les jeunes tarn-et-garonnais qui sortent de la zone dangereuse.

Rémi-Constant Belrepayre

 

PHOTO USM ESPOIRS VANNES

LES ESPOIRS DE L’USM RESISTENT AU LEADER VANNETAIS

A Bagatelle : Vannes bat Montauban par 42 à 26 (mi-temps : 28 à 12)

Pour Montauban : 2 E Frambourg (46), Bernadet (76) ; 2 T Richard (46, 76), 4 P Richard (11, 16, 20, 29)

Pour Vannes : 6 E Levron (6, 40), Batibasaga (18), Vérité (31), pénalité (67), Bellier (74) ; 5 T Stafford (6, 18, 31, 40, 74)

Arbitre : M. Passemar (Occitanie)

MONTAUBAN : Rey ; Modavi, Lieures, Chauderon, Dorthe ; (0) Richard, (m) Bernadet ; Ringuet, Clamens, Grimard (cap) ; Frambourg, Q.Olivier ; Gros, Marotel, Bué. Sont entrés en cours de match : Piès, Duprez, Héradi, Pujo, Soenen, A.Olivier, De Bennetot, Tokotuu.

Cartons jaunes : Ringuet (21), Tokotuu (67)

VANNES : Vérité ; Cochard, Floch, Cornu, Lavenant ; (0) Stafford, (m) Levron ; Vidoni, Boulier, Matoudidi ; Vézou, Batibasaga ; Bourgeois, Duclieu (cap), Dycke. Sont entrés en cours de match : Suta, Charrier, Ikwa, Bideau, Desjeux, Simonet, Bellier, Luis, Thomas.

Carton jaune : Floch (29)

Ce premier dimanche après-midi, à l’heure d’été, le soleil était de plomb sur les coups de 14 heures à Bagatelle, à heure du coup d’envoi de ce match qui s’est une nouvelle fois déroulé à huis clos en raison des mesures de limitation de la propagation du virus de la Covid 19. Les jeunes montalbanais du président Xavier Aumont restaient sur deux victoires consécutives certes face à des formations de bas de tableau, mais des succès toutefois. Cette fois, les coéquipiers de Jean-Pierre Grimard tapaient dans le haut du tableau en recevant Vannes une équipe qui en huit matchs, en avait gagné sept pour une seule défaite contre Pau. D’entrée de jeu la différence de gabarit en faveur des visiteurs éclate à l’œil nu. Vannes démarre à fond la rencontre, avec le vent favorable, et le demi de mêlée Alexis Levron marque le premier essai de match en conclusion d’une belle action. Montauban s’attendait à un match difficile et c’était préparé à l’événement. Ils reviennent au score avec deux pénalités de Richard avant que Vannes n’appuie sur l’accélérateur pour le deuxième essai en force inscrit de Tiko Batibasaga. Les coéquipiers de Jean-Pierre Grimard parviennent souvent à se hisser au niveau de leur adversaire et collent au score grâce au pied de Tom Richard. Vannes inscrit deux nouveaux essais avant la mi-temps pour s’échapper au score à la pause. Les espoirs de Vannes à l’image de leur équipe première ne tentent pas les pénalités. Une équipe entièrement tournée vers l’attaque. Les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand ne s’avouent pas vaincus. Les trois-quarts remontent le ballon sur 80 mètres avant que sur la touche qui allait suivre Antoine Frambourg ne marque en force. Montauban se met à dominer et Vannes tente et rate sa première pénalité. Les bretons reprennent la marche en avant grâce à un essai de pénalité après plusieurs fautes en mêlée et un carton jaune pour les locaux. Les locaux auront le dernier mot sur une nouvelle belle attaque conclue par Bernadet. Les joueurs managés par Michel Ambal n’ont pas à rougir de leur défaite face à grosse adversité. Ils ont tout donné et on retiendra leur très bon début de deuxième mi-temps. Une deuxième période où les sapiacains ont inscrit autant de points que leur adversaire. Un beau match avec huit essais inscrits par les deux équipes. On en redemande.

Rémi-Constant Belrepayre

 

Rouen-USM

LES ESPOIRS RAMENENT LE BONUS OFFENSIF DE ROUEN

A Rouen : Montauban bat Rouen par 32 à 14 (mi-temps : 12 à 7)

Pour Montauban : 5 E Dorthe (7, 67), Bernadet (14, 56), Bué (61) ; 2 T Piquemal (14, 56), 1 D Soenen (78)

Pour Rouen : 2 E pénalité (34), Batby (85) ; 1 T Viot (85)

Arbitre : M. Gauzins (Ile-de-France)

MONTAUBAN : Rey ; Lieures, Byl, Chauderon, Dorthe ; (0) Piquemal (cap), (m) Bernadet ; K.Ringuet, Clamens, Grimard ; Frambourg, Q.Olivier ; Duprez, Schlienger, Bué. Sont entrés en cours de match : Marotel, Gros, Heradi, Pujo, Tokotuu, Piès, A.Olivier, Soenen.

Cartons jaunes : Bué (28), Duprez (36)

ROUEN : Viot ; Buy, Heitekava, Charton, Deydier ; (0) Adam, (m) Guerret ; Deville, Lauvray-Prugnaud (cap), Delacoudre ; Lemarchand, Pieton ; Nabiero, Traiter, Pillet. Sont entrés en cours de match : Batby, Mamfounby, Obreja, Mauclair, Desante, Cioltan, Letellier, Arnautu.

 

Dans ce match en retard de la cinquième journée de championnat, les montalbanais, en pleine zone de confinement et à huis clos, vont bien entrer dans la rencontre en marquant un premier essai dans les toutes premières minutes par son ailier Enzo Dorthe et rapidement un second en coin par le demi de mêlée Bernadet. Les coéquipiers de Piquemal menait par 12 à 0. La deuxième partie de la première mi-temps sera bien plus compliquée. Les avants rouennais prennent l’ascendant en mêlée. Ils seront recompensés par un essai de pénalité et dans les denières minutes du premier acte, ils approcheront dangereusement la ligne d’en-but visiteuse sans toutefois parvenir à la franchir. Cela permit aux joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand de virer en tête à la pause (12 à 7). Mais la messe était loin d’être dite, avant la deuxième mi-temps. La preuve que rien n’était joué et que les joueurs managés sont revenus sur le terrain plein d’énergie. Finalement en deuxième mi-temps, il n’y eut pratiquement qu’une équipe sur le terrain. Les Sapiacains dominent territorialement. Cela leur permit d’inscrire trois nouveaux essais par le demi de mêlée Bernadet sur un deuxième contre pour un deuxième essai personnel de la nouvelle recrue sapiacaine, en force avec le pilier Bué et Enzo Dorthe sur  un débordement côté droit dont il a le secret. Les protégés de Jean-Luc Leroy et Jean-Louis Gorli ce qui fera que le dernier essai dans les arrêts de jeu sera sans conséquences. Montauban s’impose avec le bonus offensif. Avec cette victoire, les Espoirs de l’USM compte cinq points d’avance sur le premier relégable qu’est Massy et n’ont plus qu’un point de retard sur Soyaux-Angoulême.

Rémi-Constant Belrepayre / Photos CAZOBON Pierre

Logo U.S.Montauban Association

LES ESPOIRS GAGNENT LE MATCH A NE PAS PERDRE

A Bagatelle : Montauban bat Soyaux-Angoulême par 33 à 27 (mi-temps : 26 à 10)

 Pour Montauban : 5 E Dorthe (11, 31), Marotel (17), Momo (40+1, 57) ; 4 T Richard (11, 17, 31, 57)

 Pour Soyaux-Angoulême : 4 E Bellot (5, 46), Dubecq (62), Ali (74) ; 2 T Dubecq (5, 46), 1 P Dubecq (37)

 Arbitre : M. Le Gall (Nouvelle-Aquitaine)

MONTAUBAN : Rey ; Momo, L.Decavel, Piquemal (cap), Dorthe ; (0) Richard, (m) A.Olivier ; Grimard, Gautier, Clamens ; Frambourg, Q.Olivier ; Gros, Marotel, Bué. Sont entrés en cours de match : Schlienger, Tokotuu, Héradi, Pujo, Piès, Bernadet, Lieures, Duprez.

Cartons jaunes : Q ;Olivier (79), Piès (82)

 

SOYAUX ANGOULEME : Dubecq ; Weldji, Nabti, Daguerre, Ali ; (0) Gaumet, (m) Ompraret ; Seuru, Rougier (cap), Laverdet ; Bellot, E.Morand-Bruyat ; Diakite, Imatte, Osmani. Sont entrés en cours de match : Jean, Sumbleur, L.Morand-Bruyat, Naud, Martin, Boinot, Drevet.

Cartons jaunes : E.Morand-Bruyat (31), Bellot (79)

 

Changement de lieu pour les Espoirs de Montauban qui ont déserté la plaine des jeux du Ramierou pour gagner le stade de Bagatelle afin de faire respecter comme il se doit le huis-clos de manière exemplaire, après l’amende infligée par la commission de la FFR pour rester tout relatif du huis-clos lors de la venue de Nevers. Cette fois, aucune personne non badgée n’eut accès au site. Mais l’essentiel n’était pas là, mais bien sportif. Les Espoirs du président Xavier Aumont devaient gagner en s’offrant une deuxième victoire depuis le début de la saison. D’entrée de match les charentais montrent leur détermination en jouant une pénalité en touche et sur le groupé-pénétrant le deuxième ligne Bellot marque en force pour l’ouverture du score. Après dix minutes pour entrer dans le match, les montalbanais changent de vitesse et sur une belle action de trois-quarts avec redoublement de passe Enzo Dorthe passe sur l’aile gauche pour un premier essai entre les poteaux. Le deuxième essai local de David Marotel sera inscrit en force par le talonneur après touche penalty. Le troisième essai naitra d’une percée d’Epeli Momo, une passe au pied de Tom Richard cafouillée en défense qui sourit à Enzo Dorthe. Montauban s’est appuyé sur une très bonne mêlée pour asseoir sa domination. En supériorité numérique sur une passe au pied de Richard, Epeli Momo place son équipe en situation de bonus offensif avant la mi-temps. Un bonus offensif qui n’était pas acquis, les visiteurs reviennent plein d’envie et vont marquer un deuxième essai toujours par l’intermédiaire d’Hubert Bellot qui marque en force. Montauban faiblit dangereusement et semble se perdre dans son jeu. Mouslimou Ali met le feu au terrain. Comme une gifle aux locaux qui les réveille avec en figure de proue Bué et sur une nouvelle relance Epeli Momo casse deux placages pour marquer entre les poteaux et reprendre le bonus offensif. Un chassé-croisé au bonus qui se poursuit, à nouveau perdu, avec l’essai de Dubecq plein d’envie. Et définitivement lorsque Ali marque à son tour et obligeant les Espoirs à se motiver pour conserver la victoire dans les dernières minutes. Ils y parviendront à l’issue d’une fin de match rude (trois cartons jaunes) et un dernier placage défensif qui arrête Angoulême à quelques mètres de ligne. Grand ouf de soulagement.

Rémi-Constant Belrepayre

 

Massy-USM

ESPOIRS : BONUS DEFENSIF RAMENE DE MASSY

A Massy : Massy bat Montauban par 16 à 12 (mi-temps : 13 à 0)

Pour Montauban : 2 E Grimard (58), Séguy (66) ; 1 T Piquemal (58)

Pour Massy : 1 E Cusson (27) ; 1 T Grassignoux (27), 3 P Grassignoux (2, 23, 45)

Arbitre : M. Keita (Hauts-de-France)

MONTAUBAN : Dorthe ; Modavi, Byl, Rey, Gomes ; (0) Piquemal, (m) A.Olivier ; Piès, Gauthier, Grimard (cap) ; Frambourg, Q.Olivier ; Gros, Schlienger, Bué. Sont entrés en cours de match : Simonet, Marotel, Héradi, Pujo, Séguy, Bernadet, Soenen, Duprez.  

Carton jaune : Grimard (36)

MASSY : Grassignoux ; Hemou, Cusson, Bocquillon, Dit Robaglia ; (0) Biamba, (m) Marion ; Brasseur (cap), Dinu, Fennas ; Rabe, Melusson ; Donati, Quint, Candel. Sont entrés en cours de match : Ramonjilarivony, Koumat, Macharshvili, Ruyffelaere, Ramaherisson, Gali, Mayo, Feitsma.

Carton jaune : Donati (58)

Sous le soleil, à huis clos, des supporters regardant la rencontre de l’extérieur du stade, sur un beau terrain synthétique, les massicois ont rapidement ouvert le score suite à une pénalité sur un plaqueur qui a mis trop de temps à se retirer de leur arrière buteur Grassignoux. Une première mi-temps où les coéquipiers de Jean-Pierre Grimard auront du mal à se montrer dangereux laissant l’occupation aux locaux. C’est d’ailleurs Massy qui marquera le seul essai du premier acte sur une belle action des trois-quarts Cusson redressant sa course pour finir entre les poteaux. Les Tarn-et-Garonnais auront une seule vraie occasion de marquer des points à l’entrée des arrêts de jeu, mais Piquemal manque la pénalité des 22 mètres. Montauban aura été beaucoup trop pénalisé tout au long des quarante premières minutes pour exister. A la pause, Massy menait par 13 à 0. Lors dès quarante dernières minutes les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand feront bien meilleure figure en inscrivant deux beaux essais par Grimard sur une mêlée enfoncée et par le volontaire Séguy. Mais cela sera insuffisant pour remonter le handicap de 13 points concédé en première mi-temps. Les joueurs managés par Michel Ambal vont encore était trop pénalisés et laisseront quelques précieux ballons sur des fautes de main. A mettre en exergue les dernières minutes qui verront les sapiacains s’arquebouter en défense pour garder leur bonus défensif. Plusieurs joueurs comme Bué, Frambourg, Grimard, A.Olivier se mirent en évidente malgré le résultat. Avec cette défaite Montauban reste à l’avant dernière place de leur poule, avec toutefois encore beaucoup de matchs en retard.

Rémi-Constant Belrepayre

Logo U.S.Montauban Association

ESPOIRS : LA PREMIERE MI TEMPS FATALE AUX MONTALBANAIS

Au Ramierou : Nevers bat Montauban par 24 à 8 (mi-temps : 19 à 3)

Pour Montauban : 1 E Dorthe (51) ; 1 P Richard (40+2)

Pour Nevers : 4 E Ferreira (8), Macia (20), Missland (33, 66) ; 2 T Laporte (20, 33)

Arbitre : M. Erruzmendi (Nouvelle-Aquitaine)

MONTAUBAN : Lieures ; Alavoine, L.Decavel (cap), Chauderon, Dorthe ; (0) Richard, (m) A.Olivier ; Gautier, Clamens, Grimard ; Q.Olivier, Rodier ; Bladi, Schlienger, Gros. Sont entrés en cours de match : Marotel, Bué, Frambourg, Pies, Piquemal, Rey, Byl, Tokotuu.

Carton jaune : Bladi (18)

NEVERS : Lavaux ; Missland, Narboux, Faucher, Wallraf ; (0) Laporte, (m) Macia (cap) ; Triki, Gascou, Fernandez-Gil ; Gassama, Ferreira ; Jones, Walsh, Bresolin. Sont entrés en cours de match : Schumacher, Schirck, Dominguez, Villequenault, Barbouche, Grataloup, Afoy, Achard.

Après leur défaite à Pau, pour leur deuxième match de l’année civile les Espoirs de l’USM ont reçu, hier après-midi, Nevers au Ramierou. Deuxième match de 2021, mais uniquement le cinquième depuis le début du championnat. D’entrée de match, on sentit que la tâche des sapiacains serait compliqué face à la puissance du « huit » de devant neversois, avec Robin Gascou natif de Montauban et Paul Bresolin en pilier gauche dont les parents habitent à Montech. C’est d’ailleurs sur une touche penalty avec prise de balle de Robin Gascou que Nevers marque son premier essai par le deuxième ligne Pieter Ferreira. La première mi-temps sera tout à l’avantage des visiteurs. Ces derniers vont rajouter deux essais par le capitaine Mathis Macia sur une pénalité vite jouée à la main et par l’ailier Jules Missland sur un ballon de récupération et un sprint de 40 mètres. Montauban ne parvenant à convertir qu’une pénalité dans les arrêts de jeu grâce au pied de Tom Richard.

 

Deuxième mi-temps équilibrée

La deuxième mi-temps sera beaucoup plus équilibrée. Elle se soldera par un 5 à 5 (un essai de chaque côté). Une belle action de trois-quarts après une bonne préparation des avants aboutit à l’essai d’Enzo Dorthe. Mais, il était dit sur ce match que le dernier mot serait aux visiteurs lorsque Jules Missland marque le dernier essai du match en coin sur l’aile gauche. Dans les dernières minutes, les coéquipiers de Louis Decavel feront tout pour marquer un essai qui aurait enlevé le bonus offensif à Nevers sans y parvenir. Objectivement, la meilleure équipe a gagné cette rencontre.

Et maintenant.- Les montalbanais vont faire une nouvelle pause dans leur championnat malgré le grand nombre de matchs en retard. Ils joueront, le 7 mars en déplacement à Massy.

Rémi-Constant Belrepayre

Logo U.S.Montauban Association

ESPOIRS : PREMIERE MI TEMPS FATALE A PAU

A Pau : Pau bat Montauban par 40 à 14 (mi-temps : 33 à 0)

Pour Montauban : 2 E Momo ; 2 T Richard.

Arbitre : M. Diaz (Occitanie)

MONTAUBAN : Rey ; Momo, Chauderon, Puntous, Dorthe ; (0) Richard, (m) A.Olivier ; Frambourg, Séguy, Gautier ; Vergne, Rodier ; Bladi, Marotel (cap), Simonet. Sont entrés en cours de match : Schlienger, Bué, Q.Olivier, Piès, Duprez, Byl, Lieures.

On peut dire que la messe était dite pour les montalbanais, à la mi-temps de cette rencontre dont les quarante première minutes peuvent être qualifiées de très décevantes pour les visiteurs. Pau a présenté une équipe plus puissante qui a fait souffrir Montauban en conquête et qui a utilisé les mauls comme arme de destruction massive, faisant faire des fautes à son adversaire. Qui plus est, l’arbitre a refusé un essai aux coéquipiers de David Marotel qui semblait valable à la délégation tarn-et-garonnaise. Cela n’aurait rien changé à la physionomie du premier acte. Les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand ont fait une bien meilleure prestation en deuxième période. Ils vont la gagner par 14 à 7. Grâce au bon travail collectif de l’ensemble de l’équipe et du travail en finition d’Epeli Momo qui par deux fois va faire parler sa puissance et sa vitesse pour casser les placages, avancer vers la ligne et entrer dans l’en-but. Un très bon match pour le jeune ailier fidjien en Espoirs. Une deuxième mi-temps qui donne de l’espoir pour la suite. Montauban a perdu sur la pelouse de l’équipe coleader de la poule. L’encadrement montalbanais tient à remercier Pau pour son excellent accueil, en les faisant manger à midi (tout est fermé) au stade du Hameau, avant que le match ne se déroule dans la mythique enceinte de La Croix des Princes. Un accueil bien dans la tradition du rugby, où il y a le match, mais aussi l’avant et l’après match. Les joueurs managés par Michel Ambal, auront l’occasion de montrer les qualités montrées en deuxième mi-temps, dimanche prochain, à 15 heures, au Ramierou, en recevant Nevers. A ce jour, les Espoirs de l’USM n’ont disputé que quatre rencontres sur neuf journées de championnat. Il leur reste encore beaucoup de matchs pour s’étalonner.

Rémi-Constant Belrepayre

Albi-USM

ESPOIRS : BELLE REPRISE AMICALE A ALBI

A Albi : Montauban bat Albi par 40 à 3 (mi-temps : 19 à 3)

Pour Montauban : 6 E L.Decavel, Alavoine, Blady, Momo, Frambourg, Byl ; 5 T Richard (3), Piquemal (2)

MONTAUBAN : Rey ; Alavoine, Momo, L.Decavel (cap), Dorthe ; (0) Richard, (m) Piquemal ; Miatto, Clamens, Gautier ; Héradi, Rodier ; Duprez, Marotel, Bué. Sont entrés en cours de match : Pies, Simonet, P.Simonet, Vergne, Séguy, Modavi, Q.Olivier, Blady, Baniakissa, Frambourg, Pujo, Chauderon, Byl, Lieures.

Ce samedi après-midi, les Espoirs de l’USM qui n’avaient plus joué depuis le 13 décembre dernier, sont allés s’imposer en amical à Albi face aux Espoirs locaux. « Ce match était nécessaire pour nous avant la reprise du championnat, la semaine prochaine » déclarait le manager Michel Ambal. Les montalbanais ont nettement pris l’ascendant sur les albigeois ce qui a permis aux « vert et noir » de finir par six fois derrière la ligne. Un match où Epeli Momo titulaire au centre aura inscrit l’un des six essais, le premier étant pour le capitaine Louis Decavel. Une rencontre qui aura aussi permis au jeune sud-africain Quintin Olivier de porter pour la première fois le maillot montalbanais. La semaine prochaine, sauf problème sanitaire d’ici là, les Espoirs joueront leur premier match de la phase retour à Massy. Les entraîneurs Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand ont une semaine pour préparer ce très long déplacement.

Rémi-Constant Belrepayre

(Photo site S.C.Albi)

 

Logo U.S.Montauban Association

ESPOIRS : PREMIERE VICTOIRE OFFICIELLE DE LA SAISON FACE A MASSY

Au Ramierou : Montauban bat Massy par 28 à 25 (mi-temps : 3 à 8)

Pour Montauban : 3 E 3 E pénalité (47), Miatto (58), Rey (73) ; 1 T Rey (58), 3 P Rey (26, 64, 69)

Pour Massy : 3 E Dinu (32), pénalité (50), Koumat (83) ; 1 T Nallet (83), 2 P Biamba (18, 45)

Arbitre : M. Caballero (Nouvelle-Aquitaine)

MONTAUBAN : Lieures ; Momo, Rey, P.Decavel (cap), Ahmed ; (0) Piquemal, (m) Olivier ; Gautier, Séguy, Miatto ; Vergne, Rodier ; Renaud, Marotel, Gros. Sont entrés en cours de match : Piès, Tokotuu, Héradi, Pujo, Chauderon, Dorthe, Byl, Duprez.

MASSY : Brillon ; Mayo, Jacomme, Seigneret, Dit Robaglia ; (0) Biamba, (m) Marion ; Chanu, Dinu, NGiba ; Melusson (cap), Ruyffelaere ; Donati, Ramon-Jiarivony, Candel. Sont entrés en cours de match : Quint, Koumat, Fennas, Maury, Maillet, Bocquillon, Rama-Herison, Nallet.

Sur le synthétique du Ramierou pour leur troisième sortie en championnat de la saison, les Espoirs de l’USM ont remporté leur premier match. Les coéquipiers de Paul Decavel ont fini en deuxième mi-temps par prendre l’ascendant sur une équipe costaude qui n’a jamais fermé le jeu. Lors de la première période les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand malgré leur bonne volonté ne purent empêcher les francilien de marquer un essai par Dinu après trois touches penalty. Par la suite, je jeu était équilibré. Après deux essais de pénalité (un pour chaque équipe) accordé par l’arbitre pour éviter d’interminables mêlées à refaire, Lucas Miatto allait remettre en force son équipe dans le sens dans la victoire sous les yeux de sa mère Karine aux anges. Les locaux revenaient à un point (18 à 17, 58e). C’est après l’heure de jeu que les joueurs managés par Michel Ambal vont produire leur effort finale avec deux pénalités d’Alexis Rey avant un essai du même joueur sur une passe au pied de Théo Chauderon. Le trou était fait et le dernier essai massicois ne changera rien à la victoire montalbanaise. Il ne permet aux franciliens que de reprendre le train avec le point du bonus défensif certainement mérité ;
Grande première d’Epeli Momo
L’attraction du match, outre le fait de revoir, au Ramierou les Espoirs après plusieurs longs mois d’abstinence, était la présence de trois joueurs susceptibles d’évoluer en équipe fanion (Renaud, Ahmed, Momo). Pour le jeune ailier fidjien opéré d’une épaule Epeli Momo c’était même son premier match en «vert et noir ». Dans ce match, on le vit de manière intéressante en défense. Il évita même aux locaux de prendre un essai en venant reprendre un massicois en débordement sur l’aile gauche. En attaque il se montra actif sur quelques ballons, mais il n’eut pas de balle à jouer en bout de ligne pour juger de ses qualités techniques. En tout cas sa première apparition est à mettre au rang des satisfactions. Il se montra aussi très collectif et très heureux sur les points marqués par ses coéquipiers. Il quitta le terrain lors du dernier quart d’heure, sans « bobo » particulier.
Et maintenant.- Place aux vacances pour les Espoirs qui reprendront par un match amical le 16 janvier à Albi, avant de se rendre en championnat la semaine suivante à Massy pour la reprise du championnat. Le championnat Espoirs laisse beaucoup de plages de récupération.

Rémi-Constant Belrepayre

Logo U.S.Montauban Association

ESPOIRS : LE POINT FATAL DE LA DEFAITE A BIARRITZ

A Biarritz : Biarritz bat Montauban par 17 à 16  (mi-temps : 14 à 3)

Pour Montauban : 1 E Marotel ; 1T, 3 P Piquemal.

MONTAUBAN : Rey ; Lieures, Byl, L.Decavel (cap), Dorthe ; (0) Chauderon, (m) Piquemal ; Gautier, Clamens, Miatto ; Héradi, Rodier ; Gros, Schlienger, Tokotuu. Sont entrés en cours de match : Marotel, Simonet, Duprez, Vergne, Séguy, Cornu, P.Decavel, Alavoine.

Il pleuvait sans discontinuer sur la côte Basque, ce samedi après-midi, pour le retour à la compétition des Espoirs de l’Union Sportive Montalbanaise. Les dirigeants montalbanais ont apprécié que les dirigeants biarrots aient ouvert une salle de réception de la tribune Kampf afin de pouvoir prendre un repas sportif d’avant match confectionné par un traiteur. En cette période de confinement rien n’est simple. Pour ce match de reprise, les coéquipiers de Louis Decavel peuvent nourrir beaucoup de regrets en ne s’inclinant que d’un point au bout du suspense à causse d’une dernière pénalité réussie par les locaux dans les cinq dernières minutes de la rencontre. Le match s’est déroulé par des conditions météorologiques exécrables, avec de la pluie et du vent qui allait avantager les locaux en première mi-temps. Les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Duran vont connaître des difficultés en conquête (touches et mêlées) ce qui permit aux biarrots de prendre onze points d’avance à l’heure des citrons. Malgré cela, ce débours n’était pas insurmontable pour les visiteurs en ayant le vent lors du deuxième acte. Les « vert et noir » vont d’ailleurs bien revenir au score et même prendre le score avec l’essai en force après touche près de la ligne en groupé-pénétrant de David Marotel. Il est dommage que quelques minutes plus tôt une percée de Louis Decavel ne se soit pas finie derrière la ligne pour quelques centimètres. Les joueurs managés par Michel Ambal ont bel et bien flirté avec la victoire. Ce n’est que partie remise.

Rémi-Constant Belrepayre