Logo U.S.Montauban Association

ESPOIRS : PREMIERE MI TEMPS FATALE A PAU

A Pau : Pau bat Montauban par 40 à 14 (mi-temps : 33 à 0)

Pour Montauban : 2 E Momo ; 2 T Richard.

Arbitre : M. Diaz (Occitanie)

MONTAUBAN : Rey ; Momo, Chauderon, Puntous, Dorthe ; (0) Richard, (m) A.Olivier ; Frambourg, Séguy, Gautier ; Vergne, Rodier ; Bladi, Marotel (cap), Simonet. Sont entrés en cours de match : Schlienger, Bué, Q.Olivier, Piès, Duprez, Byl, Lieures.

On peut dire que la messe était dite pour les montalbanais, à la mi-temps de cette rencontre dont les quarante première minutes peuvent être qualifiées de très décevantes pour les visiteurs. Pau a présenté une équipe plus puissante qui a fait souffrir Montauban en conquête et qui a utilisé les mauls comme arme de destruction massive, faisant faire des fautes à son adversaire. Qui plus est, l’arbitre a refusé un essai aux coéquipiers de David Marotel qui semblait valable à la délégation tarn-et-garonnaise. Cela n’aurait rien changé à la physionomie du premier acte. Les joueurs entraînés par Jérémy Allaire-Snela et Florian Durand ont fait une bien meilleure prestation en deuxième période. Ils vont la gagner par 14 à 7. Grâce au bon travail collectif de l’ensemble de l’équipe et du travail en finition d’Epeli Momo qui par deux fois va faire parler sa puissance et sa vitesse pour casser les placages, avancer vers la ligne et entrer dans l’en-but. Un très bon match pour le jeune ailier fidjien en Espoirs. Une deuxième mi-temps qui donne de l’espoir pour la suite. Montauban a perdu sur la pelouse de l’équipe coleader de la poule. L’encadrement montalbanais tient à remercier Pau pour son excellent accueil, en les faisant manger à midi (tout est fermé) au stade du Hameau, avant que le match ne se déroule dans la mythique enceinte de La Croix des Princes. Un accueil bien dans la tradition du rugby, où il y a le match, mais aussi l’avant et l’après match. Les joueurs managés par Michel Ambal, auront l’occasion de montrer les qualités montrées en deuxième mi-temps, dimanche prochain, à 15 heures, au Ramierou, en recevant Nevers. A ce jour, les Espoirs de l’USM n’ont disputé que quatre rencontres sur neuf journées de championnat. Il leur reste encore beaucoup de matchs pour s’étalonner.

Rémi-Constant Belrepayre

Voir tous les articles du groupement :